logo
Avec le soutien de :

MEIEDGCIS

Nouveaux marchés - Tendances de consommation

ISM
« Marchés & Innovations 2020 dans l'artisanat et le commerce de proximité »
:
L'ouvrage est composé de 70 articles rédigés par les professionnels du développement économique et des chefs d'entreprises innovants. Il offre un panorama des marchés et des innovations produits/procédés, organisationnelles ou commerciales intéressantes à investir car susceptibles de créer de la compétitivité et des leviers de l'innovation.
En ligne sur le site de l'ISM : http://ism.infometiers.org/ISM/Publications/Ouvrages/Marches-innovations-2020-dans-l-artisanat-et-le-commerce-de-proximite

CREDOC
Usages partagés (location, réemploi, troc et don), comme alternatives à la possession exclusive : cartographe par type de biens, de freins et sociotypes. - Paris : ADEME, 01/11/2015, 76 p.
L'Ademe a présenté les résultats de son étude sur le rapport des Français à la consommation en usages partagés (troc, don, location, réemploi). Celle-ci se base sur l'enquête Budget des familles de l'INSEE, sur les enquêtes « Conditions de vie et aspirations » et « Consommation » du CREDOC ainsi que sur des entretiens qualitatifs menés auprès d'une vingtaine de personnes autour de leurs pratiques de consommation.

Le rapport présente les sociotypes de ceux qui sont prêts à partager, et les motivations et les freins aux usages partagés. 67 % des Français justifient ces usages par le fait de gagner de l'argent ou de faire des économies. Parmi les facteurs déterminants de l'aspiration au partage des biens, la confiance dans les autres et la sensibilité à l'environnement sont prépondérants.
L'étude permet de dégager plusieurs axes d'actions pour les pouvoirs publics :
- valoriser les usages partagés ;
- sensibiliser et informer les particuliers ;
- garantir une relation de confiance ;
- mobiliser les collectivités territoriales ;
- mobiliser les employeurs (entreprises, associations, pouvoirs publics et particuliers) ;
- créer et développer les réseaux de voisinage ;
- privilégier les pratiques relatives à la gratuité.
Bibliographie.
En ligne sur le site de l'Ademe : http://www.ademe.fr/usages-partages-location-reemploi-troc-don-comme-alternatives-a-possession-exclusive-cartographie-type-biens-freins-sociotypes


DGE, PIPAME et PICOM
Enjeux et perspectives de la consommation collaborative.- Paris : DGE, 2015, 336p.
Le Pipame (Pole interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques), le Picom (Pôle de compétitivité des industries du commerce) et la DGE (Direction générale des entreprises) ont réalisé une étude sur les enjeux et perspectives de la consommation collaborative. Elle vise à "mieux connaître la réalité actuelle des marchés de la consommation collaborative et de leurs acteurs, pour identifier les orientations stratégiques et opérationnelles permettant à la fois de dynamiser la création de nouvelles entreprises innovantes et de soutenir l'évolution des producteurs et distributeurs existants."
2 marchés (alternatif et conventionnel) et 9 secteurs d'activité (déplacements, transports et stockage de biens, logement, divertissement, alimentation, équipement, habillement, aide à la personne, financement) ont ainsi été analysés.
L'étude comporte 4 volets :
- la réalisation d'un état des lieux analytique du phénomène de la consommation collaborative
- l'analyse des facteurs-clés du développement des marchés collaboratifs
- la réflexion sur les perspectives de développement de la consommation collaborative, avec l'élaboration de 3 scenarios prospectifs
- la formulation de 7 recommandations opérationnelles à l'attention des pouvoirs publics, comportant 7 axes :
En ligne sur le site de la Direction Générale des Entreprises (DGE) : http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/enjeux-et-perspectives-la-consommation-collaborative

Cetelem
L'Observatoire Cetelem 2015 - Consommation en Europe : 2009-2014, les années qui ont tout changé. - Paris : Observatoire Cetelem (L'), 2015, 77 p.
L'Observatoire Cetelem 2015 de la consommation fait état d'un certain optimisme concernant la reprise de la consommation, qui se redresse dans la plupart des pays d'Europe. Il s'appuie sur une enquête réalisée sur Internet et sur des analyses sociologiques et économiques réalisées en collaboration avec la société BIPE. Il fait également une analyse des évolutions de la consommation entre 2009 et 2014, 60 % des Européens affirmant que leur manière d'acheter a changé au cours de cette période. 52 % disent acheter moins qu'avant, notamment en raison de la crise, et 30 % ont maintenu leur consommation. 56 % déclarent réaliser moins d'achats impulsifs. On note une progression du digital, du drive et du marché de la seconde main ; les pratiques de la consommation collaborative se sont affermies. Malgré la crise, 33 % des Européens disent se faire davantage plaisir qu'il y a 5 ans. L'observatoire fait également un focus sur le temps consacré aux achats, que ce soit sur Internet ou en magasin, et
fournit des chiffres clés par pays. En ligne sur le site de l' Observatoire Cetelem : http://observatoirecetelem.com/publications/2015/observatoire-cetelem-consommation-2015.pdf

CGDD.
Penser autrement les modes de vie en 2030. - Paris La Défense : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, 2015, mult p.
Conduit par la Mission Prospective du Commissariat Général au développement Durable (CGDD) entre 2010 et 2013, le programme "Penser autrement les modes de vie à horizon 2030" fait l'objet d'une publication reflétant les discussions et débats du groupe de prospective pluridisciplinaire mis en place dans ce cadre. Le cahier est composé de 3 tomes :
- Cahier des nouvelles problématiques de société (dont la révolution des TIC),
- Cahier des signaux faibles (consommation collaborative, économie collaborative et solidaire, économie de la "débrouille", le retour des monnaies locales, les réseaux alimentaires de proximité, des énergies renouvelables produites en auto-entrepreneuriat, l'auto-construction, l'éco cabane solidaire, l'habitat coopératif et solidaire, les laboratoires de co-création ou Fab-Lab),
- Cahier de l'observatoire prospectif des modes de vie (recensement de 65 observatoires sur la mobilité, la consommation générale, l'environnement ou encore le développement durable). En ligne sur le site du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Penser-autrement-les-modes-de-vie.html


MERMET Gérard et GAZEL Christophe
Francoscopie : Tout sur les Français.- PARIS : LAROUSSE, 2013.- 591p.- L'ouvrage dresse un portrait de l'état des Français dans différents domaines de leur vie : apparence, santé, instruction, rapport au temps, famille (couple, jeunes, seniors, vie quotidienne), la société (vie sociale, place de la France dans le monde, valeurs), le travail (population active, métiers, vie professionnelle), l'argent (revenus, consommation, patrimoine), les loisirs (temps libre, médias, communication, activités, vacances) Index.

PIPAME et MINISTERE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF
Etude sur la location de biens et services innovants : nouvelles offres, nouveaux opérateurs, nouveaux modèles économiques ? .- Paris : DGCIS, 2013.- 240p.-
Le Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame) dresse "un panorama de l'activité de location « traditionnelle » de biens et de fourniture de services associés, dans les domaines du B2B et du B2C, et de son évolution sur les dix dernières années", analyse "les évolutions des modèles économiques qui sous-tendent cette activité et les offres les plus innovantes", étudie "les nouvelles offres de location, notamment dans le domaine des biens et services culturels." En ligne sur le site de la DGCIS : http://www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr/etudes-et-statistiques/location-biens-et-services-innovants-nouvelles-offres-nouveaux-operateurs-nou


FUNEL Céline ; VIGOUREUX Manon ; VITTORI Aurélia ; CREDOC ; CAPON Gilles et DUCHEN Patrick
L'innovation commerciale. Quelles innovations commerciales au regard des attentes des consommateurs.- Paris : CREDOC, 2012.- 94p.(Cahiers de recherche).-
La recherche réalisée par le Crédoc sur l'innovation commerciale évalue, pour 2009, 2010 et 2011, la capacité des entreprises à produire des innovations commerciales ayant une valeur ajoutée en adéquation avec les attentes et les nouveaux "arbitrages des consommateurs". Elle détermine également les tendances que devront surveiller les distributeurs. L'analyse repose sur le recensement des innovations commerciales réalisé, depuis 2008, par les étudiants du Master "Distribution & Relation Client" de l'Université de Paris - Dauphine. En ligne sur le site du CREDOC : http://www.credoc.fr/publications/abstract.php?ref=C291

 

MARTIN Pierre et CESE
L'économie de proximité : une réponse aux défis majeurs de la société française.- Paris cedex 16 : Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), 2010.- 123p.
L'économie de proximité regroupe l'économie présentielle et l'économie à dominante productive. Elle occupe une place importante dans l'économie française : 40 % de l'emploi salarié pour l'économie présentielle en 2005. L'avis fait apparaître que l'économie de proximité recouvre des activités très variées ayant en commun leur ancrage territorial et qu'elle peut être une réponse aux attentes de la société en termes de consommation, de lien social, de "mieux vivre". Les acteurs de cette économie rencontrent cependant des difficultés à se maintenir ou à se développer. Il y a donc un besoin de soutien et d'accompagnement. Six chantiers sont proposés : assurer la complémentarité entre proximité et mondialisation ; créer les conditions d'une synergie entre économie présentielle et économie productive ; imaginer des partenariats avec la grande distribution en centre-ville et la vente en ligne ; améliorer la lisibilité et la coordination des dispositifs de soutien aux acteurs de l'économie de proximité ; permettre à ces acteurs de disposer d'outils de coordination et de mutualisation ; repenser le service public de l'orientation pour optimiser l'adéquation de l'offre de formation aux besoins des différents secteurs de l'économie de proximité. En ligne sur le site du CESE : http://www.conseil-economique-et-social.fr/travaux-publies/leconomie-de-proximite-une-reponse-aux-defis-majeurs-de-la-societe-francaise

 

ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES
Marchés du futur, 2010-2015 : les Années Rebonds ? Repérages, tendances et idées de business.- in : Ordre des experts comptables, 10/12/2010, 64p. -
L'étude du Conseil supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables met à jour l'étude prospective sur les marchés du futur des TPE et PME réalisée sur les années 2008-2010. Elle présente les 7 tendances mises en évidence : Avoir moins, être plus ; Tous créateurs ; Elixir de longue vie ; Mise à nu transparence ; Le geste de l'homme (artisanat) ; Dame nature, Lieu et réalité enchantés. Les métiers créés ou impactés par chacune des 7 tendances sont présentés. En ligne sur le site du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) : http://www.experts-comptables.fr/csoec/Decouvrez-l-etude-sur-les-marches-du-futur


Silver économie

DGE , Direction Générale Du Trésor
Analyses. Les marchés de la Silver économie. - Ivry sur Seine : DGE - Direction Générale des Entreprises, 2015, 70 p. (Etudes économiques).
La Direction générale du Trésor a réalisé pour le compte de la Direction générale des entreprises un panorama des marchés de la Silver économie au niveau international, dans 8 pays : l'Allemagne, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Italie, le Japon, le Royaume-Uni et la Turquie, avec la collaboration des conseillers pour les affaires sociales auprès des ambassades concernées. Cette étude s'inscrit dans le cadre de l'axe 3 du contrat de filière "Silver économie", qui cherche à positionner l'offre française à l'international. L'étude a été menée via un questionnaire répondant à 3 objectifs : évaluer les besoins du pays en fonction de sa démographie et de son type de prise en charge des besoins des personnes âgées, identifier les réponses technologiques et de services déjà en place, et repérer les interlocuteurs locaux ou nationaux permettant d'accéder aux marchés locaux. En ligne sur le site de la DGE : http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/marches-la-silver-economie

Contrat de filière Silver économie. - Paris : Ministère des Affaires sociales et de la Santé, 2013.- 153p.- 
Le contrat de filière de la Silver économie a été signé le 12 décembre 2013. Il est structuré autour de six axes : créer les conditions d'émergence d'un grand marché de la Silver économie, favoriser le développement d'une offre compétitive de la Silver économie, exporter les produits et les technologies de la Silver économie, professionnaliser les acteurs de la Silver économie, communiquer positivement sur les âgées et le bien vieillir auprès du grand public et des distributeurs, créer des innovations majeures dans le champ de la Silver économie. Ces axes comportent une dizaine de "Silver actions". En ligne sur le site du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes : http://www.social-sante.gouv.fr/actualite-presse,42/dossiers-de-presse,2323/archive-courante-des-dossiers-de,2469/annee-2013,2998/signature-du-contrat-de-filiere,16810.html


CGSP ; BERNARD Claire ; HALLAL Sanaa et NICOLAI Jean-Paul
La Silver Economie, une opportunité de croissance pour la France. - Paris : CGSP, 2013.- 110p.(Rapports & Documents).-
Le rapport définit les contours de la silver économie, "cherche à identifier à quel niveau l'intervention de l'Etat se justifie sur ces segments de marchés" et formule des préconisations en matière de communication, d'infrastructure ou encore de financement. En ligne sur le site de France Stratégie : http://www.strategie.gouv.fr/publications/silver-economie-une-opportunite-de-croissance-france


Une opportunité pour la France et ses territoires - Propositions de la filière Silver Economy à Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif, et Michèle Delaunay, Ministre déléguée en charge des personnes âgées et de l'autonomie.- Paris : Ministère des affaires sociales, 2013.- 94p.-
Le rapport présente les propositions des groupes de travail mis en place en septembre 2012 par Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l'autonomie, sur la Silver Economy. Après avoir identifié les freins à son émergence, il présente un plan d'actions composé de 4 axes : définir une stratégie nationale porteuse d'une vision métier, économique et opérationnelle de la Silver Economy ; décliner la stratégie nationale au niveau des régions sous forme de schémas régionaux silver-économiques ; identifier 3 régions de préfiguration de la vision cible et organiser un comité de pilotage entre le Conseil régional, le Conseil général et l'Agence régionale de Santé ; lancer une première offre de service labellisée "Silver Economy". Le rapport contient également une synthèse des propositions des groupes de travail. Annexes. En ligne sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé : http://www.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Propositions_de_la_filiere_Silver_economy_vf_Avril_2013.pdf

 

Accessibilité

Loi n° 2015-988 du 5 août 2015 ratifiant l'ordonnance n° 2014-1090 du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées et visant à favoriser l'accès au service civique pour les jeunes en situation de handicap.- in : JO Lois et Décrets, n° 180, 06/08/2015, 4p.
La loi du 5 août 2015 ratifiant l'ordonnance n° 2014-1090 du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées et visant à favoriser l'accès au service civique pour les jeunes en situation de handicap est parue au Journal officiel du 6 août. Les professionnels ont jusqu'au 27 septembre 2015 pour présenter leur agenda d'accessibilité programmé (Ad'AP). Les travaux présentés dans les Ad'AP devront être réalisés dans les 3 ans. Des reports de 6 mois à 9 ans pourront être accordés en fonction des motifs évoqués et du type de bâtiment. En ligne sur le site de Legifrance : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030972663&dateTexte=&categorieLien=id

CAMPION Claire-Lise
Réussir 2015. Accessibilité des personnes handicapées au logement, aux établissements recevant du public, aux transports, à la voirie et aux espaces publics.- Paris : Premier Ministre, 2013.- 112p.
A l'approche de l'échance du 1er janvier 2015 imposée par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Premier Ministre a demandé à la sénatrice de l'Essonne, Claire-Lise Campion, de faire le point sur l'état d'avancement de l'accessibilité en France et de rechercher les solutions permettant de répondre au  mieux aux attentes de la  loi de 2005.  Il apparaît que la France ne pourra être prête pour 2015 en raison  d'un "délai de parution des décrets plus long que les 6 mois fixés par le législateur (...), d'un coût des travaux non évalué (...), d'une mauvaise appréciation des délais nécessaires à la réalisation de l'ensemble des travaux (...), à la complexité des règles à respecter et un manque d'harmonisation des pratiques des commissions consultatives départementales de sécurité et d'accessibilité (CCDSA)". L'auteure du rapport suggère notamment la mise en place d'Agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP), document de programmation financière des travaux d'accessiblité ; d'organiser des états régionaux de l'accessibilité  ; faire de l'accessibilité la grande cause nationale 2014 ; mieux structurer et évaluer le dispositif de formation prévu par la loi de 2005 ; prioriser les travaux de mise en accessibilité dans l'attribution des aides du FISAC. En ligne sur le site de la Documentation française : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000147/


Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. -in : JO - Lois et Décrets, n°36, 12/02/2005
La loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées impose que les transports collectifs et les établissements publics et privés recevant du public soient accessibles, avant le 1er janvier 2015 aux personnes handicapées.
En ligne sur Legifrance : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000809647&fastPos=1&fastReqId=1316872914&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

 

 

Mise à jour le 17/12/2015