logo
Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Espace Veille > Données économiques et conjoncture >Conjoncture régionale > Hauts-de-France : artisanat et QPV [Etude Chambre de métiers et de l'artisanat]

Hauts-de-France : artisanat et QPV [Etude Chambre de métiers et de l'artisanat]

lundi 10 février 2020
Le Service Evaluation et Prospective de la Chambre de métiers et de l'artisanat des Hauts-de-France a réalisé, en collaboration avec les agences d'urbanisme régionales et certaines collectivités locales, un éclairage sur l'artisanat dans les quartiers prioritaires (QPV) de la région. L'étude présente un état des lieux statistique à l'échelle de l'ensemble des QPV de la région, et comporte des déclinaisons relatives à certains quartiers [*], suite à des enquêtes expérimentales de terrain. Elle a pour objectif de "comprendre comment l'artisanat peut jouer un rôle de levier dans le développement des quartiers prioritaires de la ville et [comment] ces derniers peuvent constituer des opportunités de croissance pour l'artisanat."

Au 1er janvier 2017, 5 043 établissements artisanaux (soit 6,1 %) sont implantés dans les QPV de la région, avec une plus forte concentration dans le Nord, qui concentre les 2/3 des entreprises artisanales en QPV de la région. Ces quartiers ayant une fonction principalement résidentielle, on y constate une surreprésentation de l'artisanat alimentaire (16,5 % contre 12,5 % pour toute la région), tandis que l'artisanat de production est moins présent (10,9 % contre 14,8 % dans l'ensemble de la région).

Le poids de l'artisanat est par ailleurs moins important dans les QPV que dans l'ensemble de l'économie régionale (sauf dans le Pas-de-Calais). L'artisanat en QPV comporte des spécificités départementales, notamment en termes de répartition sectorielle.

L'emploi artisanal, avec 6 775 salariés, est moins développé en QPV, la densité d'emplois étant inférieure à la moyenne régionale (101,4 emplois pour 10 000 habitants, contre 252,3), comme la taille des établissements (4,3 salariés, contre 4,7). Le secteur artisanal forme 1 093 apprentis résidant en QPV et 495 apprentis travaillent chez un artisan situé en QPV. Le taux d'accès à l'apprentissage est moins élevé dans les QPV que dans l'ensemble de la région (10,6 % contre 15,2 %).

[*] La Bourgogne à Tourcoing, Faubourg d'Isle à Saint-Quentin, les Hauts de Creil à Creil.
Source(s) :
L'artisanat dans les quartiers prioritaires de la ville des Hauts de France / CMA Hauts-de-France .- in : CMA Hauts-de-France, 01/11/2019, 48p., (Eclairage) - En ligne sur le site de la CMA Hauts-de-France

A lire aussi :

06/04/2020 Hérault : 3 3701 entreprises artisanales au 31 décembre 2019 Au 31 décembre 2019, le département de l'Hérault comptabilise 3 3701 entreprises artisanales. ... Lire la suite

31/03/2020 [Covid-19] Pyrénées-Orientales : le point sur les entreprises et les apprentis accompagnés [Enquête] La Chambre de métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Orientales dresse un bilan de l'impact du ... Lire la suite

31/03/2020 [Covid-19] Polynésie française : impact économique sur les entreprises et les commerces [Enquête] La CCISM Polynésie française met en ligne les résultats de l’enquête sur ... Lire la suite

25/03/2020 Deux-Sèvres : 6 980 entreprises artisanales en 2019 En 2019, l'artisanat des Deux-Sèvres compte 6 980 entreprises, dont 40 % appartiennent au secteur du ... Lire la suite

23/03/2020 Vendée : ralentissement de l'activité des artisans au 2ème semestre 2019 L'enquête menée en décembre 2019 auprès d'un échantillon représentatif de ... Lire la suite