logo
Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Espace Veille > Création - Reprise d'entreprise >Données économiques > NOUVEAU ! : L'entrepreneuriat en mutation - Tableau de bord et baromètre de l'artisanat ISM/MAAF

NOUVEAU ! : L'entrepreneuriat en mutation - Tableau de bord et baromètre de l'artisanat ISM/MAAF

lundi 31 juillet 2017
Le nouveau Baromètre de l'artisanat, réalisé par l'ISM avec le soutien de la MAAF, et issu du Tableau économique consacré aux chiffres de la création d'entreprise vient d'être publié. Il montre une stabilisation des immatriculations d'entreprises artisanales en 2016 (154000 créations). Les tendances sectorielles sont contrastées : baisse dans le BTP, stabilité dans la fabrication, hausse dans l'alimentation et les services.
Les tendances observées en 2015 se prolongent en 2016, notamment un rééquilibrage au profit des formes classiques d'entreprises.

La baisse des créations de micro-entreprises peut correspondre à un tarissement des vocations, 8 ans après la création du régime (qui a vu affluer dans l'artisanat 700000 candidats, soit 2% du total des adultes âgés de 20 à 59 ans), mais aussi à une saturation des marchés. Si le statut d'entreprise individuelle reste prédominant, on observe une évolution des choix pour ce qui concerne les formes sociétaires : le statut de SAS/SASU (dont les dirigeants ne cotisent pas au RSI) est ainsi désormais plus fréquemment choisi que celui de SARL/EURL.


L'évolution la plus significative ces dernières années est l'envolée des « petits » projets : indépendamment des micro-entrepreneurs, un tiers des entreprises sont désormais créées avec moins de 2000 euros. Parallèlement, le nombre d'entreprises créées avec des salariés ne cesse de baisser ces dix dernières années.


L'écart se creuse donc entre cet entrepreneuriat, plus flexible mais moins créateur d'emplois, et le modèle économique de la reprise d'entreprise artisanale, plus capitalistique : les trois quarts des reprises d'entreprises supposent ainsi désormais une mise de fonds supérieure à 16000 euros (dont la moitié plus de 80000 euros).


L'étude montre également la persistance d'un esprit entrepreneurial plus marqué dans le sud méditerranéen et la grande variété des profils et des parcours de créateurs.

Source(s) :
Baromètre de l'artisanat - Les chiffres de la création d'entreprise / ISM; Maaf .- in : ISM, 28/07/2017, 4p. - En ligne sur le site de l'ISM

Tableau économique de l'artisanat - 2016 : un entrepreneuriat en mutation / ISM .- in : ISM, 28/07/2017, 41p.

En savoir plus :
Commander le Tableau économique de l'artisanat

A lire aussi :

21/11/2017 Création d'entreprise par les jeunes [Sondage Opinion Way pour Ulule] Selon les résultats d'une enquête menée par Opinion Way pour Ulule en octobre 2017, ... Lire la suite

26/10/2017 Alsace : enjeux de la transmission-reprise d'entreprises artisanales Deux agences d'urbanisme, l'AURM et l'Adeus se sont associées, en partenariat avec la Chambre de ... Lire la suite

25/10/2017 PACA : Rencontre URMA-Partenaires [source:ISM-] Lire la suite

21/09/2017 23 % des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 sont toujours actifs cinq ans après Selon les résultats de l'enquête Sine (Système d'information sur les nouvelles entreprises) sur ... Lire la suite

02/08/2017 1 072 000 micro-entrepreneurs (ME) fin 2016 selon l'Acoss Le bilan établi par l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) fin 2016 fait ... Lire la suite