logo
Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Espace Veille > Apprentissage-Alternance > Documents clés

Apprentissage-Alternance

ISM
Tableau de bord de l'apprentissage artisanal - Année scolaire 2015-2016. - Paris : ISM, 01/09/2017, 64p. (Etudes et recherches (ISM)).
L’Institut Supérieur des Métiers a été chargé par la Direction Générale des Entreprises de produire des statistiques sur l’apprentissage artisanal, afin d’identifier les questions-clés relatives au développement de l’apprentissage et de se doter d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs susceptibles d’optimiser la relation formation-emploi par la voie de l’apprentissage.

Pour ce faire, une convention de partenariat a été conclue avec le ministère de l’Education Nationale (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) afin de pouvoir analyser les données de son « système d’information sur la formation des apprentis » (SIFA) sur le champ de l’artisanat. Cette base de données alimentée par les Centres de Formation d’Apprentis répertorie les apprentis scolarisés au 31 décembre de chaque année. L’ISM en a assuré l’exploitation pour ce qui concerne les apprentis employés dans des TPE artisanales de moins de 20 salariés au 31 décembre 2015.

Avec 143 200 apprentis formés en 2015-2016, l’artisanat demeure un acteur fortement investi dans la professionnalisation des jeunes : les entreprises artisanales emploient ainsi 35 % du total des apprentis.

Le tableau de bord s'articule autour de trois parties :
- l'apprentissage dans les entreprises artisanales : les apprentis régionaux formés dans l'artisanat, les apprentis formés dans l'artisanat et les autres secteurs, le taux de pénétration de l'apprentissage en fonction de la taille des TPE artisanales, la propension des TPE artisanales à former des apprentis, l'influence de la micro-entreprise sur le taux de pénétration de l'apprentissage par secteur, le top 15 des secteurs employeurs d'apprentis, l'apprentissage dans l'artisanat d'Outre-mer, l'apprentissage dans l'artisanat par région.
- les apprentis et leur choix de formation : les femmes apprenties, les apprentis de TPE artisanales par secteur et niveau de diplômes préparés, le parcours des apprentis (provenance des apprentis de l'artisanat), l'emploi, zoom sur le dispositif DIMA.
- cartographie de l'offre de formation : les principaux diplômes préparés, la carte des formations en région, la proximité travail-CFA, les déplacements des apprentis, le réseau des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA), le réseau CCCA-BTP.
Annexe méthodologique.
Présentation et commande en ligne sur le site de l'ISM : http://infometiers.org/ISM/Publications/Ouvrages/Tableau-de-bord-de-l-apprentissage-artisanal-Edition-2017

ISM, MAAF
Les chiffres de l'apprentissage. - in : ISM, 01/09/2017, 4 p.
Le numéro consacré aux principaux chiffres de l'apprentissage révèle une reprise des entrées en apprentissage en 2015-2016 : 140 000 apprentis ont été formés dans les entreprises artisanales (en métropole hors Corse). Les régions de l'Ouest affichent un taux de pénétration plus fort que les autres (en moyenne 1 apprenti pour 5 entreprises).
L'artisanat est le secteur qui forme le plus d'apprentis : 35 % du total des apprentis. C'est dans les activités de l'alimentation où la propension à former des apprentis est la plus élevée.
Les diplômes de niveau V restent prépondérants dans la formation de base aux métiers de l'artisanat mais les apprentis suivant une formation pour un diplôme de l'enseignement supérieur sont en hausse.
50 % des apprentis de l'artisanat viennent directement du collège.
En ligne sur le site de l'ISM : http://ism.infometiers.org/ISM/Barometre-de-l-artisanat/Les-chiffres-de-l-apprentissage


Ministère de l'Education Nationale
Repères et références statistiques 2017 : Les apprentis - Résultats, diplômes, insertion. - in : Ministère de l'Education Nationale, 01/09/2017, 16 p. + 66 p.
L'effectif des Centres de formation d'apprentis (CFA) se stabilise (- 0,2 %) : pour la période 2015-2016, on compte 405 200 apprentis. La répartition des apprentis est très hétérogène en fonction du niveau de formation. Le niveau V accueille près de 40 % des apprentis (- 1,6 %) et le niveau IV forme 25 % des apprentis (- 3,1 %). Ces niveaux de formation sont en baisse au profit des niveaux du supérieur (autres que le BTS) qui accueillent 21 % des apprentis en 2015-2016 contre 6,4 % en 2000-2001. Les filles restent minoritaires dans l'apprentissage : elles représentent 32,8 % des effectifs. [rubrique Les apprentis]
666 400 diplômes technologiques et professionnels ont été délivrés en 2016 aux niveaux IV et V : 54 % en CAP (y compris CAPA), 43 % en BEP (y compris BEPA), 55 % en baccalauréat professionnel et 39 % en baccalauréat technologique.
Des données détaillées sur la réussite au CAP et au BEP par âge, sexe et spécialité sont également proposées.
Au 1er février 2016, 65 % des sortants d'apprentissage, sept mois après la fin de leur formation de niveau CAP à BTS, sont en emploi (69 % pour ceux ayant obtenu leur diplôme). [rubrique Résultats, diplômes, insertion]
En ligne sur le site du ministère de l'Education nationale : http://www.education.gouv.fr/cid57096/reperes-et-references-statistiques.html

DARES, Pesonel Elise
L'apprentissage en 2016. Une stabilisation des entrées dans la construction après sept années de baisse. - in : Dares résultats, 01/09/2017, n°57, 10 p.
En 2016, 288 700 nouveaux contrats d'apprentissage ont été enregistrés dans le secteur privé et public, soit une hausse de 1,9 % par rapport à l'année précédente (+ 1,2 % dans le secteur privé, + 19,4 % dans le secteur public).
Les recrutements d'apprentis ont particulièrement augmenté dans les entreprises de 50 salariés et plus (+ 4,4 %), notamment d'apprentis de niveau baccalauréat ou supérieur (+ 4,7 %). La même année, 58,4 % des entreprises du tertiaire et 36,8 % des entreprises de moins de 5 salariés ont eu recours à l'apprentissage. La part des formations préparant au niveau V reste majoritaire (41,2 %) mais est en baisse, celle des formations de niveau supérieur augmente (35,4 %).
Focus sur les salaires des apprentis en 2014 et les ruptures et abandons des contrats d'apprentissage.
En ligne sur le site du Ministère du Travail : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/l-apprentissage-en-2016

L'apprentissage.- in : Ministère du Travail, 02/06/2017
Le ministère du Travail présente un dossier pratique sur l'apprentissage : pourquoi choisir l'apprentissage, embaucher un(e) apprenti(e), stop aux idées reçues sur l'apprentissage.


CNEFOP
Le financement et les effectifs de l'apprentissage - Données 2014. - Paris : CNEFOP, 01/01/2017, 90 p.
Le Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (CNEFOP) a publié les chiffres 2014 sur le financement et les effectifs de l'apprentissage en France.
Il comptabilise 416 962 apprentis en 2014 (- 4 % par rapport à 2013). Le financement de l'apprentissage a baissé de 2 % pour atteindre 8,2 milliards d'euros. Les ressources des CFA régionaux s'élèvent à 3 milliards d'euros en 2014 ; les régions sont les premiers financeurs des CFA (43 %). Des aides sont accordées directement aux jeunes ou via les CFA (frais de transport, d'hébergement et de restauration (THR) ; équipements ; mobilité européenne...).
Données sur les effectifs d'apprentis, le financement de l'apprentissage, le financement de l'offre de formation et les aides aux apprentis.
En ligne sur le site du CNEFOP : http://www.cnefop.gouv.fr/rapports-et-avis/rapports/rapport-apprentissage-2014.html


ISM
L'apprentissage aux métiers d'art dans les TPE artisanales. - in : ISM, 01/02/2016, 36p. (Focus, Synthèse et chiffres clés)
Les métiers d'art conservent un large pouvoir de fascination du public, en France et à l'étranger, comme le montre chaque année le succès des Journées Européennes des Métiers d'Art, organisées par l'Institut National des Métiers d'Art (INMA). Cet intérêt pour le geste et l'objet d'art amène-t-il plus de jeunes à se former à ces métiers souvent rares ? Quels sont dans les Régions les lieux de formation à la centaine de diplômes répertoriés ? L'apprentissage est-il toujours la filière privilégiée pour la transmission de ces savoir-faire séculaires ? Quel est enfin le rôle des entreprises artisanales dans cette formation ?

Ce dossier de l'ISM répond à ces questions et dresse un bilan de la formation initiale aux principaux métiers d'art (filières des arts du spectacle, du bois, du cuir, de la facture instrumentale, du métal, de la bijouterie-joaillerie-orfèvrerie, de la photographie, de la terre, du textile-mode et du verre). Il montre l'évolution des effectifs d'élèves et apprentis entre 1995 et 2013 et dresse, par filières, une cartographie de l'offre de formation.

Quelques constats sont mis en exergue :
- les métiers restent globalement attractifs avec un total de 11 000 inscriptions en 2013/14, mais l'apprentissage s'étiole au profit des formations scolaires ;
- de nombreux diplômes ne sont plus préparés en formation initiale ;
- l'offre territoriale est inégale et parfois peu rationalisée selon les régions, la difficulté étant de maintenir une capacité d'accueil pour de micro-effectifs.
Commander l'étude sur le site de l'ISM : http://ism.infometiers.org/ISM/Publications/Ouvrages/L-apprentissage-aux-metiers-d-art-dans-les-TPE-artisanales


CNEFOP
Dépenses des politiques publiques et paritaires liées à la formation professionnelle au niveau régional - Données 2011-2012.- in : CNEFOP, 01/01/2015, 74p. -
Le Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (CNEFOP) présente les dépenses de formation relevant des politiques publiques et paritaires engagées en 2012 dans l'ensemble des régions.
En 2012, le montant des dépenses s'élève à 26,8 milliards d'euros. La formation initiale représente 71 % de la dépense de formation professionnelle, dont 18 % pour l'apprentissage. 24 % des dépenses sont consacrés à la formation continue. 70 % des dépenses concernent directement l'offre de formation. L'Etat est le principal financeur (52 %) avant les régions (26 %) et les organismes paritaires (20 %).
En ligne sur le site du Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (CNEFOP) : http://www.cnefop.gouv.fr/rapports-et-avis/rapports/cnefop-rapport-depenses-formation-professionnelle-continue.html

Céreq, Maillard Dominique et Romani Claudine
Le développement des politiques régionales d'apprentissage - Regards croisés des acteurs dans trois régions.- in : Net.Doc, n°118, 2014, 103p. -
En 2013, le Céreq a réalisé une enquête pour la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) sur les disparités régionales en matière d'apprentissage autour de 5 axes : l'élaboration du cadre régional d'action en matière d'apprentissage, les modes de structuration et de régulation de l'offre régionale de formation par la voie de l'apprentissage, la place et le rôle du monde économique dans le développement de l'apprentissage, les aides à l'accès à l'apprentissage pour les publics jeunes visés, les modes de fonctionnement des partenariats institutionnels régionaux.
A partir de plus d'une centaine d'entretiens conduits dans 3 régions auprès des principaux intervenants du système d'apprentissage, l'enquête analyse les modes de fonctionnement régionaux afin "d'identifier les freins au développement de l'apprentissage, tout comme les marges de progrès".
L'étude met en évidence 4 facteurs explicatifs des écarts de développement de l'apprentissage :
- l'histoire du système éducatif régional,
- les contextes socio-économiques régionaux,
- la hiérarchie des priorités politiques,
- les modes de gouvernance de l'action publique.
En ligne sur le site du Céreq : http://www.cereq.fr/index.php/publications/Net.Doc/Le-developpement-des-politiques-regionales-d-apprentissage

CAPDEVIELLE-MOUGNIBAS Valérie et KERGOAT Prisca
Les formations par apprentissage.- Lyon cedex : Revue française de pédagogie, 2013.- 64p.(recherches en éducation).-
Le dossier consacré aux formations par apprentissage présente des travaux universitaires issus de différentes disciplines :
- Les formations par apprentissage : un domaine de recherche à développer / Prisca Kergoat et Valérie Capdevielle-Mougnibas
- L'apprentissage ou... les apprentissages ? / Guy Brucy
- Apprentissage en entreprise et formation professionnelle en école : une mise en perspective des années 1950 aux années 1990 / Lucie Tanguy
- Apprentissage(s). Homogénéité et hétérogénéité d'un dispositif / Gilles Moreau
- L'apprentissage et le chômage des jeunes : en finir avec les illusions / Jean-Jacques Arrighi
- Lorsque les entreprises formatrices sélectionnent en fonction du genre. Le recrutement des apprenti(e)s dans le secteur de la réparation automobile en Suisse / Christian Imdorf


BRUCY Guy ; MAILLARD Fabienne et MOREAU Gilles
Le CAP, un diplôme du peuple - 1911-2011.- Rennes cedex : Presses Universitaires de Rennes, 2013.- 315p.(Histoire).
A l'occasion du centenaire du CAP (1911-2011), l'ouvrage pluridisciplinaire cherche à mieux comprendre les rapports entre apprentissages professionnels, certifications et société.

Mise à jour le 23/11/2017