logo
Avec le soutien de :

MEIEDGCIS

Entretien et réparation automobile

ISM
Tableau économique de l'artisanat - Cahier 2 : Les secteurs et métiers de l'artisanat en perspective. - Paris : ISM, 15/09/2016, 57p. (Etudes et recherches).
Le cahier II du Tableau économique de l'artisanat dresse un bulletin de santé des secteurs de l’artisanat et pointe les métiers porteurs en matière d’emplois salariés ces cinq dernières années.
Les 350 activités de l’artisanat ont connu un essor du nombre de leurs entreprises, mais plus rarement des emplois salariés.
Au total, sur la période 2009-2014, le tissu artisanal s’est enrichi de 190 000 entreprises, principalement dans les services et le BTP. Mais, dans ces années de morosité économique, la création d’entreprises s’est peu accompagnée de création d’emplois salariés. Fait paradoxal, ce sont d’ailleurs les activités artisanales de l’alimentation – moins prolifiques en nouvelles entreprises – qui affichent un solde positif en matière d’emplois salariés.
En ligne sur le site de l'ISM : http://ism.infometiers.org/ISM/Publications/Ouvrages/Tableau-economique-de-l-artisanat-Cahier-2-Les-secteurs-et-metiers-en-perspective?from=liste&offset=0&classification=12
Voir aussi le "Baromètre de l'artisanat" sur les chiffres des métiers et secteurs : http://ism.infometiers.org/ISM/Media/Files/Barometre-de-l-artisanat/Barometre-chiffres-metiers

FCGA
Activité et tendances - 2017, la croissance se fait attendre - Paris : FCGA, 01/04/2018. - 20 p. - (France des TPE (La); 22) 
Le recueil présente l'évolution du chiffre d'affaires en 2017 de 26 professions du commerce et de l'artisanat en France, ainsi qu'une projection pour l'année 2018. Chiffres clés par secteur d'activité, dont le garage automobile.
Extraits et communiqué en ligne sur le site de la FCGA : https://www.fcga.fr/wp-content/uploads/2018/06/activite-tendances-2017-cp.pdf
Document à commander auprès de la FCGA : http://www.cgadiffusion.com

Activités réglementées.- in : Guichet Entreprises, 2017, mult.p
Le service à compétence nationale guichet-entreprises.fr propose des fiches d'information sur les activités règlementées . Voir notamment la fiche concernant l'entretien et la réparation de véhicule. En ligne sur le site guichet-entreprises.fr : https://www.guichet-entreprises.fr/fr/activites-reglementees/autres-services/entretien-et-reparation-de-vehicule/

Portraits statistiques de branche - Les indicateurs commerce et réparation de l'automobile.- in : Site du CEREQ, Janvier 2017, multp. - Données statistiques sur le secteur des services de l'automobile : caractéristiques de l'appareil productif et indicateurs économiques (les établissements, les entreprises) ; caractéristiques et usages de la main d'oeuvre (qualifications, attributs des personnes, pratiques de GRH) ; renouvellement de la main d'oeuvre et insertion des jeunes (ancienneté, entrées/sorties, origine de la main d'oeuvre, entrée des jeunes) ; zoom par catégories socioprofessionnelles, par sexe et par âge, données sur la part des artisans. En ligne sur la Base de données Mimosa du CEREQ : http://www.cereq.fr/index.php/content/download/8499/75402/file/Indicateur%20JA%20-%20Services%20de%20l'automobile.xlsx

Assemblée Nationale , Rohfritsch Sophie, Batho Delphine.
Rapport d'information déposé par la mission d'information sur l’offre automobile française dans une approche industrielle, énergétique et fiscal. Tome I et Tome II. - Paris : Assemblée Nationale, 12/10/2016, 598 + 537p. (Rapport d'information, n°4109).
La mission parlementaire d'information sur l'offre automobile française dans une approche industrielle, énergétique et fiscale a été créée, le 6 octobre 2015, par la Conférence des présidents. Son rapport a été adopté le 12 octobre 2016. La mission a effectué "un état des lieux du marché automobile européen et des évolutions prévisibles ou souhaitables du parc" puis a rencontré, au cours d'une quarantaine d'auditions, les acteurs du secteur (consommateurs, équipementiers, associations professionnelles européennes, directions générales de la Commission européenne, ministères, représentants des activités de l'entretien-réparation...). 120 propositions sont formulées "dont la première consiste à formaliser, avant fin 2016, l’acte fondateur de l’alliance française écologie-automobile, sous la forme d’engagements réciproques et volontaires, donnant lieu à un protocole signé par l’État et la filière automobile."
En ligne sur le site de l'Assemblée Nationale (Tome I) : http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/14/rap-info/i4109-tI/(index)/depots
En ligne sur le site de l'Assemblée Nationale (Tome II) : http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/14/rap-info/i4109-tII/(index)/rapports-information
Consulter le communiqué de presse du CNPA (20/10/2016) : https://www.cnpa.fr/presse/communiques-de-presse/2016/mission-d-information-sur-l-offre-automobile-le-cnpa-salue-un-travail-approfondi-et-porteur-d-ambition-pour-la-filiere/

BIPE et Observatoire de la Métallurgie
La filière automobile "amont" : Etude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional. Rapport final.- Paris : Observatoire de la Métallurgie, 2013.- 132p. - L'Observatoire de la Métallurgie dresse un état des lieux des besoins en compétences dans la filière automobile amont, présente deux scénarios d'évolution macroéconomique à l'horizon 2020 au niveau national et dans différentes régions : Alsace, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Rhône-Alpes. Bibliographie incluant des études régionales. En ligne sur le site de l'Observatoire de la Métallurgie : https://www.observatoire-metallurgie.fr/sites/default/files/documents/2018-02/etude_automobile_0.pdf (rapport complet) et https://www.observatoire-metallurgie.fr/sites/default/files/documents/2018-02/synthese_automobile.pdf (synthèse). 

Commission européenne
CARS 2020 : plan d'action pour une industrie automobile compétitive et durable en Europe- in : Site de la Commission européenne, 08/11/2012, n°636, 25p. - La Commission européenne a présenté le 8 novembre 2012 le plan d'action CARS 2020 visant à renforcer la compétitivité et la durabilité du secteur de l'automobile à l'horizon 2020. Les propositions du plan ont pour objectif de "promouvoir l'investissement dans les technologies de pointe et l'innovation en matière de véhicules propres (...) d'améliorer la situation du marché (...), d'aider le secteur à accéder au marché mondial (...), promouvoir l'investissement dans les compétences et la formation". En ligne sur le site de la Commission Européenne : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2012:0636:FIN:FR:PDF

DATAR et PIPAME
Étude prospective des bassins automobiles : Haute-Normandie, Lorraine et Franche-Comté.- Paris : Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, 2011.- 69p.(DGCIS Prospective)
Le PIPAME (Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques) a fait réaliser en 2010, avec le soutien financier de la DGCIS et de la DATAR, une étude portant sur les mutations économiques dans le secteur de l’automobile. La présente étude complète les travaux conduits précédemment par des approfondissements régionaux (Haute-Normandie, Lorraine et Franche-Comté). En ligne sur le site de la DGE : http://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/etudes-et-statistiques/etudes/industrie/bassins-automobiles.pdf

PIPAME  et DGCIS
Industrie automobile : facteurs structurels d'évolution de la demande.- in : Portail de l'Industrie, 01/03/2011, 34p.
Dans le prolongement des travaux engagés par le Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques (PIPAME), une étude prospective portant sur les «mutations économiques dans le domaine automobile» a été réalisée. Elle souligne, "selon une approche prospective, un ensemble complexe de facteurs susceptibles d’influencer l’évolution de la demande d’automobiles dans les années futures". En ligne sur le site de la DGE : http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/industrie-automobile-facteurs-structurels-devolution-la-demande-fevrier-2010

PIPAME  ;  DGCIS  ;  DATAR  ;  MINEFE  et BIPE
Mutations économiques dans le domaine de l'automobile.- Paris : Ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi, 2010.- 645p.- Le Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (PIPAME) publie une étude prospective, réalisée par le BIPE, sur les mutations économiques dans le secteur automobile. Elle apporte des éléments sur les évolutions passées et à venir d'une quarantaine de facteurs pouvant avoir un impact sur la production et les usages de l'automobile d'ici 5 à 10 ans. Six grands domaines thématiques sont étudiés faisant l'objet de six fascicules distincts : contexte économique mondial, technologies et prestations produit, régulation UE et nationale, régulation locale, demande de transport et valeurs, compétitivité et stratégies d'acteurs. En ligne sur le site de la DGE : http://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/etudes-et-statistiques/prospective/automobile/automobile1.pdf

  • Réparation automobile : 
AFE
Reprendre ou ouvrir un garage.- in : Fiche métiers AFE, 01/07/2018 - Les fiches professionnelles proposent une présentation et une analyse de la création et de la reprise d'entreprises par métier (éléments juridiques et règlementaires applicables, principaux ratios financiers de la profession, chiffres-clés du secteur). Document à commander auprès de l'AFE : https://www.afecreation.fr/librairie/transports-automobile/59-reprendre-ou-ouvrir-un-garage.html

INSEE, Lalande Élodie, Le Chapelain Mickaël, Le Faucheur Sonia, Perrin-Haynes Jacqueline, Rousset Arnaud
Le commerce en 2017 : L’activité reste dynamique, les prix repartent à la hausse.- in : INSEE Première, 29/06/2018, n°1702, 4p.  - En 2017, l’activité reste très dynamique dans le commerce et la réparation d’automobiles. En ligne sur le site de l'Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3574514

CNPA.
La mobilité en chiffres. Distribution, réparation, services de l'Automobile. - Suresnes : CNPA, 27/10/2016, 105 p.
La commission économique et statistique du CNPA publie, en partenariat avec le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) et la Banque de France, un rapport économique sur le secteur des services de l'automobile. Il contient des données sur la mobilité des Français, le transport de marchandises, les parcs de véhicules, les immatriculations, les dépenses de consommation, la distribution, le contrôle technique, les carburants, les lubrifiants, les VHU (véhicules hors d'usage), les auto-écoles, la branche aval de l'automobile (données économiques, comptables et financières).
En ligne sur le site du CNPA : https://www.cnpa.fr/presse/communiques-de-presse/2016/donnees-economiques-des-services-de-l-automobile-un-outil-pour-preparer-l-avenir/

Observatoire ANFA.
Régioscope des services de l'automobile France. Edition 2017. - in : Observatoire ANFA, octobre 2017, mult. p.
L'observatoire des métiers et des qualifications de l'ANFA produit, au niveau national et régional, des indicateurs sur le secteur du commerce et de la réparation automobile (CRA). Le secteur compte 126 658 entreprises. 123 907 ont moins de 20 salariés et 120 786 ont moins de 10 salariés. A la rentrée 2016, 56 155 jeunes étaient en formation. 38,9 % sont en apprentissage. Pour chaque région, des indicateurs sur ces entreprises, l'emploi, la formation initiale et continue et l'insertion professionnelle sont également disponibles.
En ligne sur le site de l'Observatoire de l'ANFA : http://observatoire.anfa-auto.fr/Publications/ANFA/Regioscopes/Regioscopes

OBSA, Observatoire ANFA.
Données sociales de la Branche des services de l'automobile. Edition 2017. - Suresnes : Observatoire de Branche des Services de l'Automobile (OBSA), 2017, 58 p.
Le bilan 2016 du rapport de branche de l'ANFA fait état d'une augmentation du nombre d'entreprises de moins de 11 salariés, en grande partie due aux auto-entrepreneurs. La part des entreprises de 0 salarié est de 56,1 % en 2015 contre 38,5 % en 2008. 88,8 % des entreprises relevant de la branche ont moins de 6 salariés. Le nombre d'entreprises est de 131 707 en 2015 (56,1 % n'ont pas de salarié, 39,4 % emploient entre 1 et 10 salariés, 4,5 % sont des entreprises de plus de 11 salariés) et le nombre d'emplois salariés s'élève à 402 743. Les entreprises de 11 salariés et plus, qui représentent 4,5 % des entreprises, emploient 58,6 % des salariés. La démographie de la branche est caractérisée par une population salariée masculine jeune : plus de 19 % des salariés ont moins de 25 ans. La rentrée scolaire 2016 se caractérise par une hausse des effectifs en apprentissage. 66 % des apprentis formés dans les domaines spécifiques de la branche sont en emploi 7 mois après la fin de leur formation. En 2016, la formation continue concerne 76 550 salariés : 44,4 % des formations sont effectuées dans le domaine technique. Le taux d'emploi de travailleurs handicapés (personnes invalides capables d'exercer une activité rémunérée) s'élève à 0,7 % pour l'ensemble de la branche.
Le rapport s'articule autour de deux parties : Données de cadrage de la branche, données sociales (source : IRPAUTO). Annexes.
En ligne sur le site de l'Observatoire de l'ANFA : http://observatoire.anfa-auto.fr/content/download/2706/17119/file/Rapport%20de%20Branche%20Edition%202017.pdf (rapport) et http://observatoire.anfa-auto.fr/content/download/2705/17115/file/Synth%C3%A8se%20de%20Branche%20Edition%202017.pdf (synthèse).

Le marché de la réparation automobile. - in : site Jesuisentrepreneur.fr, 21/08/2017, mult.p.
Données sur le marché de la réparation automobile : tendances, organisation du marché, règlementation, activité. En ligne sur le site Jesuisentrepreneur.fr : https://www.jesuisentrepreneur.fr/informations-sectorielles/services/reparation-automobile

Observatoire ANFA.
Les évolutions dans les services de l'automobile. Eléments de cadrage et prospective. - in : ANFA, 11/05/2017, 13p.
L'observatoire de l'ANFA présente les principales évolutions (métiers, économiques, sociales, réglementaires, démographiques, techniques, sociétales, du nombre d'entrée atelier) dans la Branche des services de l'automobile en 2017, et plus particulièrement dans le commerce et la réparation automobile. Concernant l'emploi, il mentionne une tendance à l'amélioration du contexte d'emploi et propose 4 scénarios d'évolution à horizon 2022. Il relève également que, dans un contexte de baisse, l'emploi est plus stable chez les garages indépendants et souligne un besoin en renouvellement d'ouvriers et employés.
En ligne sur le site de l'Observatoire de l'ANFA : http://observatoire.anfa-auto.fr/Actualites/Actualites-2017/Evolutions-dans-les-services-de-l-automobile-2017#article-2505

►ISM et DGCIS 
Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l’automobile. Paris : ISM, 2011, 88 p.  - Les métiers de la distribution et des services de l’automobile en France regroupent une variété d’activités, liées :
- à l’entretien et la réparation automobile (dépanneurs-remorqueurs, mécaniciens, carrossiers),
- au négoce de véhicules, de pièces détachées (agents de marque, concessionnaires, commerces de pièces détachées…), de vente de carburant (détaillants),
- au contrôle technique,
- à des activités de service (parcs de stationnement, assistance-remorquage, formation des conducteurs, lavage et lustrage…),
- et enfin à des activités de collecte, de démolition ou de recyclage de produits et véhicules usagés (collecteurs de pneumatiques ou d’huiles usagés, activités de recyclage…).
En raison de ce spectre large, les entreprises actives dans ces métiers sont répertoriées dans différentes divisions et classes de la nomenclature d’activités (14 au total dans la nomenclature révisée en 2008).
Plusieurs activités relèvent du secteur de l’artisanat :
- principalement l’activité de réparation, qu’elle concerne l’entretien courant, la mécanique, ou qu’elle soit spécialisée en carrosserie, en diésel ou en électronique ;
- le contrôle technique.
En 2009, le nombre de créations d’entreprises a fortement augmenté, dépassant 12 000 nouvelles entités (une augmentation due en partie à la mise en oeuvre du régime d’auto-entrepreneur). Environ la moitié de ces nouvelles immatriculations ont une activité principale relevant de l’artisanat.
L’étude se propose d’analyser le processus de création de ces nouvelles entreprises. En effet, les métiers de la distribution et des services de l’automobile se distinguent par leur évolution constante : l’activité de réparation s’est ainsi profondément transformée sous l’impact à la fois des nouvelles technologies de la construction automobile et de la réglementation. En conséquence, les professionnels de ce secteur ont parfois un métier bien différent de celui pratiqué par la génération précédente d’entrepreneurs.
En ligne sur le site de l'ISM : http://ism.infometiers.org/ISM/Publications/Ouvrages/Les-nouveaux-entrepreneurs-de-l-Artisanat-automobile?from=liste&offset=0&classification=9


Mise à jour le 20/09/2018